Ensauvagement en milieu scolaire : les dix engagements !

Ce 26 octobre à l’Assemblée National, Marine Le Pen a présenté ses 10 engagements contre l’ensauvagement en milieu scolaire, faisant écho aux événements de Créteil ainsi qu’au mouvement #PasDeVague. La conférence de presse a été organisée avec Jordan Bardella, directeur national de Génération Nation et Aymeric Durox, en partenariat avec le Forum Ecole & Nation :

1) Rendre impératif le fait, pour un fonctionnaire travaillant au sein de l’établissement, de défendre son subordonné hiérarchique : aucun personnel ne doit être privé du soutien de sa hiérarchie !

2) Instaurer la « tolérance zéro » face aux incivilités scolaires en mobilisant systématiquement toute l’échelle des sanctions prévues : toute sanction prononcée par un professeur ou par le conseil de discipline devra être rigoureusement appliquée.

3) Rendre obligatoire pour le chef d’établissement, lorsqu’il doit statuer sur des actes présentant un caractère pénalement condamnable, de le signaler systématiquement au procureur de la République, de sorte à ce que des poursuites pénales soient effectivement engagées.

4) Favoriser l’apprentissage dès 14 ans, revaloriser les filières techniques et recentrer l’enseignement sur les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter) et la connaissance de l’Histoire de France et de ses valeurs. Consacrer 50% du temps d’enseignement au primaire à la langue française.

5) Rompre avec le dogme de la scolarisation « à tout prix » au-delà de 16 ans et avoir le courage et la volonté d’écarter la minorité à problème représentant un pouvoir de nuisance considérable passé l’âge de la scolarité obligatoire. Un suivi individualisé doit être mis en place, des alternatives adaptées doivent être proposées – voire imposées à cette catégorie d’élèves.

6) Mettre fin au laxisme judiciaire en rétablissant les peines planchers et en supprimant les remises automatiques de peines.

7) Réformer l’ordonnance de 1945 sur la justice des mineurs et abaisser la majorité pénale à 16 ans.

8) Responsabiliser les parents par la suppression du versement des aides sociales aux parents de mineurs récidivistes en cas de carence éducative manifeste.

9) Prononcer une injonction civile d’éloignement pour les délinquants dangereux ou récidivistes afin d’éliminer les bandes criminelles.

10) Réinvestir les zones de non-droit, démanteler les trafics et créer une brigade de gendarmerie dédiée au désarmement des banlieues.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*